Appel à communication : 12ème colloque international du RIPSYDEVE "Interactions entre la personne en développement et ses milieux de vie : Études chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte en émergence"

  • 12/11/2018

12ème colloque international du RIPSYDEVE

"Interactions entre la personne en développement et ses milieux de vie :
Études chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte en émergence"

23 et 24 mai 2019 - Université de Bordeaux

 

Appel à communications

 

Le RIPSYDEVE (Réseau Interuniversitaire de Psychologie du Développement et de l’Éducation) s’est progressivement constitué à partir des années 1990 à l’initiative d’enseignants-chercheurs en psychologie du développement et de l’éducation de différentes universités françaises. Ce réseau désormais international, inclut d’autres chercheurs francophones (Belgique, Italie, Canada, Suisse, etc.). Il a pour objectifs d’organiser un colloque annuel, de proposer des écoles de formation aux chercheurs et doctorants, d’élaborer des projets de recherche associant les chercheurs du réseau afin de répondre à des appels à projets et d’atteindre une plus large audience.
 Onze éditions du colloque du RIPSYDEVE se sont déjà déroulées (Rouen 2008, Nantes 2009, Reims 2010, Rennes 2011, Turin 2012, Toulouse 2013, Rouen 2014, Amiens 2015, Louvain la neuve 2016, Aix Marseille 2017, Lille 2018), et chacune d’entre elles était centrée sur un thème spécifique au choix des laboratoires organisateurs de la manifestation. L’objectif de ces rencontres est de renforcer les liens entre les chercheurs, de favoriser les débats et de promouvoir la spécificité de la recherche en psychologie du développement et de l’éducation.
 Dans le prolongement des précédents colloques, la 12ème édition vise aussi à structurer le réseau, accroître la visibilité des travaux de la psychologie du développement et de l’éducation aux niveaux national et international et inclure les professionnels.
 La 12ème édition du colloque international RIPSYDEVE, organisée par le programme "Développement de l’enfance à l’entrée dans l’âge adulte en milieux écologiques" du Laboratoire de Psychologie EA4139 de l’Université de Bordeaux, s’intitule : "Interactions entre la personne en développement et ses milieux de vie : études chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte en émergence". La thématique de cette édition a pour ambition de permettre aux chercheurs et psychologues francophones en psychologie du développement et de l’éducation de dialoguer sur les modèles et théories qui orientent les recherches et les pratiques engagées auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes émergents. Dans ce cadre, nous souhaitons mettre l’accent sur l’analyse des relations de l’individu avec ses contextes de vie (e.g., contexte scolaire ou académique, contexte institutionnel, contexte familial, contexte culturel) aux plans épistémologique, théorique et méthodologique, et sur l’analyse de la diversité du développement dans une approche dynamique et écologique.
 
 Tous les domaines du développement, aussi bien typique qu’atypique, peuvent être abordés autour de trois axes : Education et institutions ; Familles ; Cultures.

 

Education et institutions

Qu’ils présentent un développement typique ou atypique, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes évoluent au sein de plusieurs institutions. En effet, ils peuvent être amenés à fréquenter ces différents lieux de socialisation, d’éducation, d’apprentissages, de formation et d’orientation, dans le cadre de leur scolarisation ou d’une prise en charge et d’un accompagnement. A l’ère où les institutions scolaires et universitaires, comme la société, doivent faire face à de nouveaux défis, il devient nécessaire d’interroger les spécificités des contextes au sein desquels l’enfant devient élève et apprend avec les autres pour se construire comme individu (e.g., usages et apports des outils numériques dans les apprentissages, interactions enseignants-élèves et entre élèves, dispositifs d’éducation à la citoyenneté, dispositifs d’aide et d’accompagnement ; apport des recherches sur les fonctions cognitives et le cerveau de l’apprenant ; ou encore rôle des émotions et de la motivation dans les apprentissages). Par ailleurs, les établissements et services médico-sociaux constituent également des contextes de développement complémentaires à ceux de l’école et de l’entourage, et présentent des défis similaires.

 

Familles

Inscrite au sein d'un contexte sociétal, culturel, politique, économique et historique marqué par de nombreux changements liés notamment à l'évolution du statut de l'enfant, la famille contemporaine constitue un milieu dynamique et complexe de relations interpersonnelles interdépendantes (conjugale, coparentale, parent(s)-enfant(s), fraternelles, grand-parentales, etc.), dans et par lesquelles les personnes se développent et auxquelles chacun.e contribue. De nombreuses transitions psychosociales traversent le cycle de vie familiale et celui des personnes (arrivée d'un nouvel enfant dans la famille ; perte d'emploi ou mobilité professionnelle ; handicap, maladie ou décès de l'un des membres de la famille ; séparation conjugale, recomposition familiale, etc.). Elles nécessitent d'examiner les interactions entre les personnes et leurs contributions aux trajectoires développementales individuelles, et les interactions entre la famille et d'autres milieux de vie (lieux d'accueil de la petite enfance, milieu scolaire, établissements de prise en charge des enfants, des adolescents et des familles, etc.). En outre, l'évolution des technologies médicales (e.g., modalités de procréation) et communicationnelles (e.g., usages numériques) participe également à la complexification des processus psychosociaux au sein de la famille.

Cultures

Dans un monde où les flux migratoires augmentent et où les profils culturels des populations se diversifient, s’interroger sur les interactions individu-contexte pose inévitablement la question de la culture et de l’interculturalité sur de nombreux plans (e.g., parcours scolaire et de formation, construction identitaire, du lien social et de la citoyenneté, etc.). Il s’agit d’étudier la façon dont les personnes se construisent au regard de la diversité des origines, des parcours migratoires dans lesquels s’inscrivent les dynamiques familiales (primo-arrivants et générations suivantes), ainsi que les conditions ou modalités d’accueil et de prise en charge, que ce soit dans les institutions scolaires ou médico-sociales, qu’offrent les politiques territoriales. Cela suppose de ne pas réduire les difficultés que rencontrent les personnes en situation d’interculturalité à des déficits individuels. Il s’agit plutôt de considérer leurs ressources, qu’elles soient personnelles, familiales ou institutionnelles, pour comprendre la diversité des trajectoires développementales.

**********

En sollicitant la contribution de chercheurs et psychologues francophones en psychologie du développement et de l’éducation, ce colloque a pour objectif d’actualiser, au niveau de la recherche et de la pratique, les connaissances portant sur le développement de la personne, de l’enfance à l’entrée dans l’âge adulte, et d’ouvrir de nouvelles perspectives dans ce domaine. Dans la lignée des éditions précédentes, la participation des jeunes chercheurs, jeunes psychologues et doctorants est vivement souhaitée, afin de leur laisser l’opportunité de présenter leurs travaux et de les discuter avec des pairs. Le format du colloque se veut pluriel par la diversité des thématiques abordées et des formats (communications orales et affichées, symposia, conférences plénières, tables rondes rassemblant des chercheurs et des praticiens autour d’analyses de situations).

**********

Pour en savoir plus sur l'appel à communication et la procédure de soumission veuillez cliquer ici