Emir Efendić a soutenu publiquement ses travaux de thèse intitulés : "L'impact des réactions affectives multiples sur la prise de décision: Combinaison de l'affect et des mécanismes de l’influence affective" dirigés par Monsieur Pr. François RIC et Saša Drače Co-tutelle avec l'université de Sarajevo (BOSNIE HERZEGOVINE).

La soutenance s'est déroulée le vendredi 23 juin 2017 à 14h00 à l'Université de Bordeaux - 3ter place de la Victoire 33076, Bordeaux CEDEX - Amphi Gintrac.

Composition du jury :

M. François RIC Université de Bordeaux Directeur de thèse
Mme Maria AUGUSTINOVA Université de Rouen Rapporteur
M. Saša DRAčE University of Sarajevo CoDirecteur de thèse
M. Théodore ALEXOPOULOS Université Paris Descartes Rapporteur
M. Alexandre PASCUAL Université de Bordeaux Examinateur
M. Denis HILTON Université de Toulouse Jean Jaurès Examinateur

Résumé :

Alors qu'il existe de nombreuses études qui démontrent la manière dont une seule réaction affective impacte une décision, il n'y a pratiquement aucune recherche qui s'est intéressée à l'impact des réactions affectives multiples. De plus, les mécanismes médiateurs de cet impact sont encore débattus, et de nombreux modèles de médiation sont proposés, mais ceux-ci n'ont jamais été testés et comparés conjointement. Dans cette thèse, huit études ont été conduites qui s'intéressent de plus près à ces deux enjeux. Les résultats montrent que les réactions affectives multiples se combinent afin d'impacter la prise de décision et que dans cette combinaison les sentiments sont moyennés. Cependant, la combinaison n'a lieu que lorsque les réactions affectives sont liées à la même source de décision (p. ex. deux réactions associées à une potentielle récompense). Quand, d'autre part, les réactions affectives sont associées à deux sources de décision indépendantes (p. ex. l'une des réactions associées à une tâche et l'autre à une récompense potentielle), il n'y a pas de combinaison, et les personnes s'appuient uniquement sur l'affectivité associée à la source conséquentielle (c.-à-d. les récompenses). Enfin, le modèle de médiation, le plus systématiquement obtenu, était celui dans lequel seules les réactions affectives immédiates étaient médiatrices entre la source de l'affect et la décision. Les résultats élargissent la littérature en démontrant le phénomène de combinaison affective ainsi que les conditions aux limites qui gouvernent son impact sur la décision, ils offrent un nouvel aperçu sur ce qui agit comme médiateur de cet impact, et ils fournissent une base solide pour de futurs travaux visant à étudier l'impact des réactions affectives multiples sur les décisions.

Mise à jour le 05/04/2019