Marcellin Dupart a soutenu publiquement ses travaux de thèse intitulés : «Etude des processus d'activation et d'inhibition lexico-émotionnels chez des adultes jeunes et des adultes âgés, vers une application à la maladie de Parkinson» dirigés par Madame Pr. Stéphanie Mathey.

La soutenance s'est déroulée le 05 décembre 2016 à 14h00 à l'Amphithéâtre Durkheim - Bâtiment A, Université de Bordeaux - Place de la Victoire - Bordeaux.

Composition du jury :

M. BROUILLET Denis, Professeur, Université Paul Valéry Montpellier, Rapporteur
Mme MATHEY Stéphanie, Professeur, Université de Bordeaux, Directrice de thèse
Mme VIEILLARD Sandrine, Professeur, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Rapporteur
M. RIC François, Professeur, LabPsy Université de Bordeaux, Examinateur

Résumé :

L’objectif de cette recherche est d’étudier les processus d’activation et d’inhibition lexico-émotionnelles dans le vieillissement. Plusieurs études suggèrent un déficit des processus d’activation et d’inhibition lexicales lors de l’avancée en âge. Cependant, de nombreux travaux évoquent l’hypothèse d’une meilleure régulation émotionnelle dans le vieillissement visant à maintenir un bien-être subjectif constant. Ce maintien du bien-être subjectif entrainerait chez les adultes âgés, une sensibilité accrue envers les stimuli positifs tandis que les stimuli négatifs seraient désengagés. Dans cette thèse, il s’agit de préciser les processus d’activation et d’inhibition lexico-émotionnelles en présence d’un contexte fortement prédictible lors de tâches impliquant la complétion de phrases (Expérience 1, 2a) ou la reconnaissance des mots (Expérience 3a). Globalement, les résultats suggèrent une atteinte conjointe des processus d’activation et d’inhibition lexicales chez les adultes âgés comparés aux adultes jeunes, ainsi qu’un traitement privilégié de la valence positive des mots, tandis que les mots négatifs semblent désengagés. Dans un second temps, nous avons testés l’hypothèse d’une mobilisation de l’attention spécifique en fonction de l’âge et de la valence des mots à un niveau automatique (Expérience 4, 5a) ainsi que lors de la mobilisation attentionnelle volontaire (Expérience 6). Les résultats suggèrent une mobilisation attentionnelle à un niveau automatique mais aussi contrôlé envers les stimuli positifs dans le vieillissement normal. Dans l’ensemble, les données obtenues sont compatibles avec la littérature suggérant chez les adultes âgés une diminution de l’efficience des processus d’activation et d’inhibition lexicales, ainsi qu’une régulation émotionnelle effective qui s’étend au domaine du langage. La compréhension des processus lexico-émotionnels dans le vieillissement normal pourrait être étendue aux pathologies du vieillissement telle la maladie de Parkinson (Expériences 2b, 3b et 5b) afin de mieux comprendre le rôle et l’évolution du système affectif dans ces pathologies.

Mise à jour le 08/04/2019