Programme 2 / Cognition Sociale

 

Statutaires : Alexandre Pascual (MCF-HDR), Alice Follenfant (MCF), Antoinette Prouteau (PR), Antonin Carrier (MCF), Baptiste Subra (MCF), François Ric (PR), Theodore Alexopoulos (PR)

Ce programme s’intéresse au fonctionnement de la cognition humaine dans son contexte social ainsi qu’à ses conséquences comportementales. Il est centré sur l’étude des processus cognitifs de base sous-tendant le comportement social ainsi que des comportements socialement intégrés. Les membres de ce programme étudient le rôle de certains processus cognitifs dans le comportement social ainsi que la manière dont ces processus et leur expression sont modulés par des aspects situationnels, sociaux et institutionnels dans la rencontre avec autrui. Ce programme regroupe des chercheurs en psychologie sociale et en neuropsychologie clinique. Les travaux de ce programme visent à offrir des clefs permettant de répondre à des questions sociales d’actualité (par ex : les inégalités, la stigmatisation, l’exclusion sociale, la radicalisation) et se concentrent essentiellement autour de deux thématiques :

Axe 1 : Bases socio-cognitives de l’engagement comportemental

Dans le premier axe, il s’agit d’étudier les processus (socio-)cognitifs sous-tendant l’adoption de comportements cibles afin d’étudier (et d’intervenir) au niveau de la modification de comportements déployés dans des contextes dans lesquels se posent des questions socialement pertinentes. À terme, il s’agit d’identifier des leviers permettant de faciliter des comportements bénéfiques, tels que des comportements impliqués dans la transition écologique ou des comportements sanitaires dans le contexte de crise pandémique, ou limiter des comportements problématiques tels que des comportements antisociaux. En examinant les facteurs favorisant l’adoption de comportements et les processus qui les sous-tendent, nous espérons mieux caractériser les bases motivationnelles qui régissent l’interaction entre affect, cognition et comportement.

Axe 2 : Discrimination, exclusion et inclusion

Dans le deuxième axe, il s’agit d’étudier les processus sous-tendant les phénomènes de discrimination (basée sur l’ethnie, le genre, la maladie mentale, la situation de handicap) ou d’exclusion/inclusion, que ce soit au niveau des causes, des conséquences ou des moyens possibles de remédiation. Un focus particulier est porté sur les conséquences de ces phénomènes pour le fonctionnement psychologique des individus dans des situations telles que la maladie mentale, la précarité et l’accès à l’emploi, mais également dans les comportements agressifs et dans les processus de radicalisation.

Mise à jour le 04/01/2022

Responsable du programme

Théodore Alexopoulos
Professeur de Psychologie Sociale

3 ter Place de la Victoire
33076 Bordeaux Cedex